Fryderyk Chopin. Ce nom nous est familier, n’est-ce pas?

lista rozdziałów

Si nous savons tous qui il était, pour beaucoup d’entre nous Chopin fait penser à la photo de la statue du parc Łazienki que l’on voit sur les livres, où le compositeur est assis songeur, à l’ombre d’un saule secoué par le vent. Fryderyk Chopin étant un Varsovien mondialement connu. S’il vivait de nos jours, il aurait certainement des milliers de fans sur Facebook!

Un enfant prodige

Fryderyk Chopin est venu au monde en 1810 à Żelazowa Wola. Il n’y a pas de certitude sur sa date de naissance exacte. Les sources mentionnent deux dates : le 22 février et le 1er mars.

Les Chopin ont emménagé à Varsovie quand le petit Fryderyk avait quelques mois seulement. Ils ont changé plusieurs fois de domicile mais ont toujours habité dans les environs de la rue Krakowskie Przedmieście où bat aujourd’hui encore le cœur culturel de Varsovie.

Fryderyk a grandi dans une maison où l’on aimait la musique. On y entendait souvent chanter et jouer de différents instruments : le piano à queue, la flûte ou le violon. Il n’est donc pas surprenant que Chopin ait fait ses premiers pas dans la musique alors qu’il était petit garçon. À six ans, il a commencé l’apprentissage régulier du piano à queue. Son premier professeur était Wojciech Żywny, un pianiste d’origine tchèque qui a vite découvert le talent exceptionnel de cet enfant.

Fryderyk était admiré dans les salons de l’aristocratie varsovienne. Les journaux de la capitale s’émerveillaient de ce garçon qui a composé ses premières œuvres avant huit ans!

matka

Tekla Justyna Chopin (1782-1861), la mère de Fryderyk. Jan Zamoyski, huile sur toile, 1969. Source: NIFC.

ojciec

Nicolas Chopin (1771-1844), le père de Fryderyk. Jan Zamoyski, huile sur toile, 1969. Source: NIFC.

chopin1

Fryderyk Chopin (1810-1849). Maksymilian Fajans, lithographie selon Ary Scheffer, XIXe siècle. Source: NIFC.

ludwika

Ludwika Marianna Chopin (1807-1855), la sœur de Fryderyk. Jan Zamoyski, huile sur toile, 1969. Source: NIFC.

izabella

Justyna Izabella Chopin (1811-1881), la sœur de Fryderyk. Jan Zamoyski, huile sur toile, 1969. Source: NIFC.

emilia

Emilia Chopin (1812-1827), la sœur de Fryderyk. Miniature sur ivoire d’un auteur inconnu. Source: NIFC.

Pas que la musique

Le nom « Chopin » nous fait penser à la musique, mais souvenons-nous que la vie de Fryderyk était faite d’occupations typiques pour un garçon de son âge. Après l’apprentissage à la maison, il s’est mis à fréquenter le très réputé Lycée de Varsovie. Il y a acquis des connaissances générales mais aussi des amitiés qu’il a entretenu jusqu’à la fin de sa vie.

Fryderyk était très aimé de ses camarades. Il s’attirait leur sympathie par son caractère serein, son sens de l’humour très développé et ses dons d’acteur : il savait très bien imiter différentes personnes par les gestes et les mimiques. Jusqu’à la fin de ses jours, il attachait une grande importance à ces amitiés nées à l’école, ce que montrent ses lettres qui nous sont parvenues.

Il passait généralement les vacances à la campagne où il prenait part à des excursions, des parties de chasse et des fêtes de village.

Après le lycée, alors qu’il était étudiant de l’École centrale de musique (Szkoła Główna Muzyki), Fryderyk rencontrait ses amis dans des cafés à la mode, il avait ses premiers rendez-vous amoureux et faisait du patin à glace sur le fleuve gelé.

Le jeune Chopin a malheureusement eu très tôt des problèmes de santé qui nécessitaient des soins et limitaient son train de vie. Mais même dans cette situation, il savait prendre du recul et faire preuve de son humour caractéristique.

Par le cœur, au pays toujours

Peu après avoir terminé l’École centrale de musique (Szkoła Główna Muzyki) de Varsovie, Fryderyk est entré dans une nouvelle étape de sa vie. En 1830, il s’est rendu à Vienne où il a appris la nouvelle du début de l’insurrection de novembre. Même si sa patrie bien-aimée lui manquait beaucoup, sa famille l’a convaincu de ne pas rentrer au pays. Fryderyk est parti à Paris et s’est rapidement retrouvé dans le cercle des plus grandes personnalités de la capitale française. Les mots du violoniste et compositeur polonais Antoni Orłowski témoignent de sa popularité : « il tourne la tête à toutes les femmes; les hommes en sont jaloux. Il est à la mode. Sans doute, nous porterons bientôt des gants à la Chopin ».

Chopin a vécu à Paris jusqu’à sa mort. Il est mort à 39 ans, probablement d’une tuberculose. On l’a enterré au cimetière du Père-Lachaise. Le cœur de Chopin, conformément à sa volonté, a été ramené à Varsovie par la sœur du compositeur, Ludwika.

VOIR AUSSI

Name*

Email*

Type message in English

x